Un mois à Paris

Le 6 mars 2011 | Posté dans My Work,Voyage

J’ai vécu une très bonne expérience le mois dernier. J’ai pu à la fois voir des amis, de la famille, me cultiver, découvrir un peu plus Paris, et à la fois approfondir mes connaissances informatiques en confirmant mon savoir-faire Filemaker.

 

Filemaker est un logiciel propriétaire de bases données destiné aux personnes qui ne sont pas DBA (DataBase Administrator), qui n’ont en somme aucune connaissance en bases de données. Très facile à prendre en main, c’est quasiment un logiciel ludique. Pour commencer il existe trois modes, le mode Utilisation, le mode Modèle et le mode Recherche. Le mode Modèle permet de réaliser ce qu’on appelle couramment des formulaires et ceci de manière graphique. La dernière mouture de Filemaker est vraiment appréciable puisqu’elle épouse enfin les canons des logiciels actuels et l’on n’a plus besoin de se la jouer à la Mac Os 9 avec des boites de dialogue pour n’importe quelle modification d’option sur un élément. Il est donc très très simple de faire des formulaires précis. On peut bien entendu contrôler les données qui y sont rentrées et également les mettre en forme (je pense au champs de date). Le champs texte pur manque d’ailleurs de mise en forme.

Le mode utilisation est en fait un mode vue, il s’appuie sur les modèles pour afficher les données de la base de donnée sélectionnée. Le mode recherche est simple, il permet de faire des recherche simple ou multi-critères.

Quand on utilise Filemaker, c’est toute une philosophie qu’il faut apprendre. Notamment lorsqu’on veut automatiser les formulaires. Le langage de script, qui n’est d’ailleurs pas un langage, permet de faire de multiples choses mais de façon « bizarre » pour un informaticien qui connaît les langage de script classiques. Il faut ruser.

Par exemple, il me fallait dans un champs, l’année sous forme réduite, soit « 11″  pour 2011. Et bien pour obtenir cela il faut utiliser ces fonctions imbriquées « Fin(Obtenir(DateActuelle); 2) ». On remarquera que les fonctions sont traduites (!!), que le point-virgule est utilisé à la place de la traditionnelle virgule, et qu’il n’y a pas de formatage « date » à la PHP avec des %H… pour obtenir ce que l’on veut il penser autrement.

Bref une jolie partie de plaisir !

J’ai donc amélioré un programme Filemaker et construit la partie facturation. Mon prochain travail sera d’installer un annuaire d’utilisateurs afin que l’authentification et la gestion des droits soient centralisées. Il serait aussi envisageable de regrouper encore plusieurs fichiers.

A part le boulot, j’ai re découvert le Louvre, aperçu le fantôme de Napoléon sur le tableau du Sacre, admiré les faces en plomb et étain de Messerschmidt, revu Poussin et les belles peintures Renaissance. J’ai mangé pour la première fois de ma vie dans un restaurant indien, c’était très bon et ça ne pouvait être qu’agréable puisque j’étais très bien accompagné. On a fait un tour au Queen, au Hard Rock Coffee et dans quelques bars des Grands Boulevards (qui ne sont pas si touristiques que ça!). J’ai salué le Sacré-Cœur de Montmartre et admiré la vue de Paris. Le Dîner de cons par Chevallier et Laspales était vraiment sympa :)

L’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris au somptueux Palais Garnier fut magnifique ! Les expos du Parc de la Villette valent le détour également ! Le film Hubble à la Géode m’a vraiment impressionné, pas seulement par la démonstration technique du superbe écran en demi-sphère mais également par le sujet, l’exploration de la profondeur  de l’Espace et de son infinité est grandiose et m’a complètement dépassé.

En somme un magnifique inter-semestre 2011 ! Next crazy step, le stage à l’étranger en septembre prochain. ;)


Faire un commentaire

Ce site utilise Gravatar pour afficher votre avatar universel. Plus d'infos sur gravatar.com.

*